Conclusion

La conclusion


    Même si l’arrêt cardiaque est encore une importante cause de décès en France et dans le monde, des scientifiques ont réalisé de nombreuses recherches depuis l’Antiquité et continuent, aujourd’hui, à développer de nouveaux soins. Médecins, biologistes, ingénieurs en électronique, en mécanique et en chimie travaillent ensemble pour que la combinaison de tout leur savoir puisse sauver d’avantages de vie. Par conséquent, sur les dernières années, la mortalité due à un arrêt cardiaque  a été divisée  par quatre.  Demain, d’autres progrès viendront, encore, améliorer le confort du patient … La science repousse sans cesse les limites du corps .

    Cependant, le corps humain est une machine très complexe et difficile à maitriser. La science, seule, ne peut pas tout faire. L’intelligence et l’esprit critique de l’homme sont primordiaux. C’est pourquoi des campagnes publicitaires de sensibilisations et de préventions sont indispensables pour réduire le nombre de décès dû à l’arrêt cardiaque. Depuis quelques semaines, l’assurance maladie commence une nouvelle  campagne de dépistage des maladies cardio-vasculaires : « J’agis pour la santé de mon cœur et de mes artères ».

Site réalisé à l'occasion des TPE de 1ereS  du Lycée Cuvier. Année 2012/2013.

  C. Coline - F. Claire Lou - R. Gaëlle

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site